Home Sociologia
Home Sociologia
Internet: les nouvelles frontières de la communication

Autore
Paola Padulano - Università degli Studi di Napoli - [1996-97]
Documenti
  • Preview
  • Indice
  • Bibliografia
  • Tesi completa: 81 pagine
  • Abstract
    Avec l’avènement des nouvelles technologies digitales, il s’est en train de vérifier quelque chose de vraiment important, un changement radical de certains aspects de notre civilisation.
    Il faut réfléchir sur ces modifications, en cherchant un équilibre entre l’accélération technologique et les nouvelles formes de conscience humaine dont le but est de donner une valeur culturelle et sociale à ces changements pour ne pas être à la merci d’un progrès technologique qui crée des chances perpétuelles que la société ne pourrait pas être en mesure de traduire de façon fonctionnelle.
    Ainsi, toute une série de réflexions s’amorcent pour chercher de comprendre l’époque où nous vivons et comment les coordonnées perçues relativement stables auxquelles notre vie quotidienne fait continuellement référence, sont en train de se modifier radicalement.
    Comment change la perception de l’espace/temps au changement des informations et des moyens d’informations ?
    Comment change la même communication en rapport à ces changements ?
    Ce sont les questions auxquelles nous devrons chercher à donner une réponse en rapport aux changements et aux dynamiques auxquels le système social est soumis.
    Il est désormais évident que l’information peut être communiquée en temps réel et en grande quantité par les technologies modernes de télécommunication. Elles ont considérablement élargi les possibilités de communication, et cela constitue un des éléments fondamentaux de la transition en acte entre la société industrielle et la société postindustrielle. De plus, juste pour les caractéristiques spécifiques du moyen, il y a la restructuration des formes de communication qui, dans le réseau des réseaux, se réalisent ou en forme libre et déstructurée dans le courrier électronique, ou organisée selon la technique de la “navigation” dans un hypertexte multimédia presque illimité.
    De cette façon, la communauté virtuelle met inconsciemment en discussion les paradigmes fondamentaux de la sémantique canonique.
    En effet, le passage d’un langage phonétique à un langage idéographique, la détermination d’un niveau de fusion entre la donnée linguistique-verbale et celle iconique-perceptive et la non-mise en séquence du parcours de production et de jouissance de la signification, sont en train de provoquer certains changements paradigmatiques.
    Mais ce n’est pas seulement dans la forme que la communication est en train de proposer des modèles alternatifs. En effet, même la nature de l’interaction est en train de changer à travers la médiation des réseaux de communication, dont les modalités diffèrent de celles connues jusqu’à présent.
    Le concept d’interface-monousager représente l’aspect de l’interaction avec le système qu’il faut surmonter, en le remplaçant avec un nouveau type de relation qui se réalise entre plusieurs usagers qui contribuent à mettre à jour et à développer les connaissances de la communauté.
    L’interaction devient interactivité comme possibilité de l’usager d’instaurer un dialogue à plusieurs niveaux, où les parcours de recherche se ramifient et se multiplient par associations et connexions hypertextuelles.
    Toute activité humaine est soumise à une restructuration qui vise à amplifier les potentialités soit du moyen soit de la même activité. Le travail se dégage des contraintes quotidiennes des déplacements et des bornes spatiaux. L’école s’équipe à instaurer un rapport profitable avec les nouvelles technologies, en les incorporant et en les adaptant à ses exigences éducatives.
    Toutefois, à côté des avantages indubitables, toute une série de questions animent les chercheurs du domaine des communications et du social, quand les premières implications liées à la diffusion rapide et à échiquier des innovations technologiques dans le domaine des communications commencent à se mettre en évidence.
    Le processus latent de colonisation des formes culturelles préexistantes qui ne sont pas capables de s’adapter profitablement aux évolutions qui sont indirectement imposées par les pays avec un développement technologique avancé, crée plusieurs des déséquilibres et des inégalités qui peuvent difficilement se combler sans des politiques précises de développement.
    La capacité démocratique du moyen de donner la voix à tout le monde dans tous les lieux se traduit dans un centre constructif du point de vue technologique et dans une périphérie qui vise à s’adapter pour ne pas rester dans une position de retard qui va se refléter inévitablement dans tout aspect de la vie sociale.
    Internet est l’emblème de la communication sans frontières, à claire structure horizontale mais qui peut se transformer dans un mécanisme d’hétérogénéité sociale, là où il ne se diffuse pas selon les mêmes logiques émancipées.
    L’émancipation spatio-temporelle n’est qu’un des aspects innovants, peut-être le plus évident d’Internet. En effet, on y retrouve une émancipation implicite des formes traditionnelles d’interaction qui sont surtout monomédias si elles sont prises singulièrement. Si elles sont intégrées, elles donnent naissance à un moyen aux potentialités énormes. C’est ce que Internet représente, une intégration fructueuse de technologies préexistantes dont l’utilisation se diffuse rapidement...
    Questa tesi è correlata alla categoria
    ARTICOLI AUTORI LIBRI DOSSIER INTERVISTE TESI GLOSSARIO PROFESSIONI LINK CATEGORIE NEWS Home

    Skype Me™! Tesionline Srl P.IVA 01096380116   |   Pubblicità   |   Privacy